Blog, Culture, Home, Lifestyle, Personal projects

SUCCUBE, The Mysterious Beauties

expo-succube-komplot-oct-2016-11

Del 7 al 21 de octubre he podido exponer mi serie « Succube, The Mysterious Beauties » en Madrid en el  social club El Komplot, y a partir del 11 de noviembre mi trabajo estara disponible en el MOMA en Alcazar de San Juan. Para este proyecto he podido trabajar con cuatro modelos extraordinarias a quienes quiero dar las gracias por su paciencia y su trabajo.

Modelos: Vanessa Muñoz, Elsa IllariClow WolfLittle Mirror

Según las leyendas medievales occidentales los sucubos son demonios que toman forma de mujer para seducir a los hombres durante sus sueños. Los castigan por sus traiciones y cuando logran que estén enamorados de ellas los abandonan. Tan deseadas como temidas los sucubos crean amores sobrenaturales.

Las mujeres siempre han sido comparadas con demonios y han animado muchas leyendas como por ejemplo la de las brujas. La mujer quien da la vida ha sido visto como sobrenatural y sobre todo misteriosa. Aunque sea sagrada alimenta mitos y crea curiosidad. Los hombres no entendían el sentimiento de amor que podían tener por una mujer y lo comparaban a la magia. Así la destrucción por amor se acerca de la deboración del cuerpo. La mujer quien se asume así misma y a sus deseos sexuales, sus fantasmas dan miedo al hombre, porque es demasiado segura de ella misma, invirtiendo los papeles de dominación.

Este trabajo denuncia la utopia de la imagen de la mujer en nuestra sociedad.

La imagen de la mujer proviene de los mitos en los cuales los hombres las hacen aparecer sin poder o con defectos. Empezando en el Genesis con Adán y Eva y continúa con el mito de Pandora a través mi serie Succube he querido exponer mi visión de la feminidad y denunciar una cierta utopía del cuerpo de la mujer que nos impone la sociedad. Este utopía tiene un impacto importante en la construcción de la identidad feminina y contribuye a la alienación de las mujeres. Llamamos al siglo XX el siglo del cuerpo, porque las mujeres se liberan de los corsetes, de la prisión de sus ropajes. Pero en 2016 podemos hablar de un cuerpo libre ?

Para este proyecto he querido trabajar con los cuatros elementos de forma subtil. Es una manera de comparar la mujer al árbol de la vida, a la tierra madre y a sus diferentes caras.

Ocultos y revelados con la combinación de telas los cuerpos de los modelos, misteriosos y elegantes, nos atraen como lo harían las sirenas. Espectáculo nocturno las musas hipnotizantes nos embrujan en un mundo paralelo silencioso y sensual.

expo-succube-komplot-oct-2016-16

Du 7 au 21 octobre j’ai pu exposer ma série « Succube, The Mysterious Beauties » à Madrid au Social Club El Komplot, et à partir du 11 novembre prochain mon travail sera disponible au MOMA à Alcazar de San Juan. Pour cette série j’ai pu travailler avec quatre modèles extraordinaires que je souhaite remercier pour leur patience et leur travail.

Modèles: Vanessa Muñoz, Elsa IllariClow WolfLittle Mirror

Selon les légendes médiévales occidentales les Succubes sont des démons qui se transforment en femme pour séduire les hommes pendant leurs rêves. Elles les punissent pour leurs trahisons et les abandonnent une fois qu’ils tombent amoureux d’elles. Aussi désirées que craintes les Succubes créent des amours surnaturels.

Les femmes ont toujours été comparées à des démons et ont donné naissance à de nombreuses légendes comme celles des sorcières. La femme qui donne la vie a été considérée comme surnaturelle et surtout mystérieuse. Bien qu’elle soit sacrée elle alimente toute sorte de mythes et de curiosités. Les hommes n’ont jamais compris le sentiment d’amour qu’ils pouvaient éprouver pour une femme et le comparaient à de la magie. Ainsi la destruction par l’amour se traduit dans ces mythes par la dévoration du corps. La femme qui s’assume elle et ses désirs sexuels, ses fantasmes, va effrayer l’homme, parce qu’elle est beaucoup trop sûre d’elle, et elle inverse les rôles de domination.

Cette série dénonce l’utopie de l’image de la femme dans notre société.

L’image actuelle de la femme nous vient des mythes dans lesquels les hommes les faisaient apparaître sans pouvoir ou/et avec des défauts. Cela commence avec la Genèse et Adam et Ève, et continue avec le mythe de Pandore. A travers cette série j’ai souhaité partager ma vision de la féminité et dénoncer une certaine utopie du corps de la femme que nous impose la société. Cette utopie a un impact très important sur la construction de l’identité féminine et contribue à l’aliénation des femmes. Nous appelons le XXe siècle le siècle du corps, car les femmes se libèrent enfin de leurs corsets, de la prison de leurs vêtements. Mais en 2016 pouvons-nous vraiment parler d’un corps libre?

Dans ce projet j’ai aussi souhaité travailler avec les quatre éléments de manière subtile. C’était pour moi une manière de comparer la femme à l’arbre de vie, à la terre mère et ses différents visages.

A la fois cachés et dévoilés grâce à un travail avec différentes épaisseurs de tissus, les corps des modèles mystérieux et élégants nous attirent comme le feraient des sirènes. Un spectacle nocturne où ces muses hypnotisables nous ensorcellement dans un monde parallèle et sensuel.

expo-succube-komplot-oct-2016-3expo-succube-komplot-oct-2016-2

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de “SUCCUBE, The Mysterious Beauties”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s